L’importance d’un chantier 5S dans l’industrie automobile

Un chantier 5S est une action d’amélioration importée du Japon. Celle-ci concerne à aménager un post de travail, à revoir son ergonomie, à mettre en place un planning d’entretien et à optimiser de ce fait la productivité et la sécurité. Comment mettre en place ce type d’action dans l’industrie automobile, c’est ce que vous allez lire ci-dessous.

Améliorer la productivité, la qualité et la sécurité sur machines

Avec la mise en place d’un chantier 5S il y a toujours des résultats bénéfices, à condition bien sûr de réussir à faire respecter la cinquième règle !

Que veut dire 5S ?

  • Seiri : on doit supprimer ce qui est inutile ;
  • Seiton : on réaménage les postes de travail ;
  • Seiso : On nettoie ;
  • Seiketsu : On doit standardiser les règles ;
  • Shitsuke : On fait un suivi de l’action d’amélioration.

Souvent, le fait de mettre en route une action 5S suffit à obtenir une meilleure productivité surtout si parallèlement à cette action on en met une seconde. Il s’agit alors de créer un groupe Hoshin, qui va proposer des améliorations en travaillant sur les points qui bloquent ou qui perturbent la productivité. Les problèmes sont alors pris un par un, pour des résultats très rapides, voire immédiats.

chantier 5S industrie automobile

Une machine automatisée qui produit 50% de plus grâce à 5S et TPM

TPM est l’acronyme de Total Préventive Maintenance. C’est une action d’amélioration qui couplée à un chantier 5S peut grandement faire progresser la performance d’une machine automatisée. L’exemple d’un sous-traitant dans l’industrie automobile qui avait des problèmes avec une installation robotisée. Le chantier 5S ainsi que TPM a déterminé que des capteurs étaient responsables de 50% des pannes et des arrêts. Le service maintenance a procédé aux remplacements de ces éléments par des capteurs photoélectriques hyper sensibles et plus fiables. Les arrêts ont nettement diminué, la productivité a fait un bond très significatif.

La mise en place d’actions d’améliorations comme un chantier 5S, TPM ou Hoshin, nécessitent un investissement souvent très peu couteux. Il faut néanmoins que ces projets soient portés par des managers ultra motivés, n’ayant pas peur de booster ses équipes. Un chantier 5S impose certaines nouvelles façons de travailler, c’est une transition qui demande parfois quelques semaines ou mois. Cela veut dire que la persévérance est primordiale, c’est ce que nous vous avions indiqué au début de cet article en vous indiquant que le 5ème S (Shitsuke) du chantier 5S était le plus important.